Comment réussir sa Colocation, ou pas.

Démêler les conflits

La colocation, c'est partager le mode de vie de ses colocataires. Alors avant d’emménager posez-vous les bonnes questions.

Lorsque vous recherchez un logement, c'est surtout l'urgence de la situation qui détermine votre choix, mais dans le cas où c'est possible, un conseil, préférer la bonne entente, plutôt que le bon plan.

Réussir sa colocation La colocation à la réputation d’être une source de conflit. Mal organisée, ou sans une bonne connaissance de soi même, la colocation peut vite devenir un enfer.
L'endroit on l'on vit est un avant tout un endroit où l'on se sent bien. La colocation implique le partage et nécessite de l'adaptation.
Pour ceux qui pensent qu'ils ne pourront pas vivre en colocation, prennent directement un logement seul. Seulement ils passent à côté d'une bonne expérience, et d'une économie de loyer.

Partager un espace de vie commun, c'est partager la manière percevoir ces espaces.  Certains le considèrent comme un espace qui doit rester neutre le plus souvent possible, d'autres comme un lieu festif ou chacun peut s'installer. Chacun à son idée du chez soi.
Pour que tout le monde s'y retrouve, il est bon de prendre 10 ou 15 min, de manière très formelle pour établir les règles de la colocation.
Cette d’exercice d'assemblée démocratique est important pour que chacun soit libre de s'exprimer, car il est difficile pour certaine personne de parler de leur ressentit face à une situation qui les dérange.
Un Manque de communication génère des frustrations, des rancœurs, les ingrédients d'une belle engueulade de colocataires.

En appliquant les règles discutées ensemble, on partage réellement l'espace commun. On partage les bons côtés et les désagréments. Le canapé et l'aspirateur.
Si chacun fait comme il veut, il y a de grande chance que certains ne se sentent pas à l'aise chez eux et que l'ambiance générale soit au plus bas dans la coloc'.
Comment faire quand on n'a pas le choix ?
Quand vous arrivez dans un logement pour co-louer un appartement, vous aurez surement la sensation de louer une chambre chez l'habitant. Sous-entendu avec les règles du locataire officiel, et en cas de désaccord, salut la porte est grande ouverte. 
Réussir sa colocation
Pour désamorcer ce genre de situation inconfortable, posez-vous tranquillement avec votre colocataire pour comprendre quels sont ces attentes, ces préférences de vie.
En ayant le sentiment d'être entendu et compris, la plupart des gens vous demanderont en retour, quels sont aussi vos attentes à vous, et là vous serez sûre d'avoir quelqu'un d'attentif en face de vous.
Si jamais la personne avec qui vous partagez la location ne demande pas d'elle-même ce que vous préférez, n'hésitez pas à vous exprimer, c'est à ce moment précis que vous saurez si la personne que vous avez en face de vous est prête à faire des efforts pour vivre avec vous.
Si vous sentez des réticences, ou que vous avez l'impression d'être là juste pour payer le loyer, vous pourrez vous mettre en quête de quelque chose d'autre tout en profitant de cette location temporaire.
Vous gardez un coup d'avance, vu que vous ne serez en position de négocier face à un locataire présent sur le bail.
Vous éviterez ainsi de devoir rechercher une nouvelle colocation dans l'urgence, et vous aurez plus de chances de trouver un lieu qui vous plaira.
Assemblée Générale

Une réunion de temps en temps de tous les colocs, est très importante.
Quand il y a un/des problèmes, il y a 2 façons d'en sortir, par le haut ou soit par le bas. Ça veut dire, que soit on s'organise pour que les efforts de chacun apportent une amélioration, soit on s'engueule et on s'envoie des reproches à la tronche.
Dans une colocation, il faut dépassionner la discussion. Il faut pouvoir s'exprimer, sans accuser, sans juger, juste en exposant de manière sereine ce qui ne vous a pas plu, et ce que vous auriez aimé à la place, car personne ne peut deviner ce que vous préférez.
Lors de ces assemblées de colocation, chacun va pouvoir dire ce qu'il attend des autres.
Après chacun choisi s'il veut bien s'adapter. Mais au moins on ne tombe pas de haut quand cela "explose", et qu'il faut partir ou que l'atmosphère est délétère.
Lorsque l'on constate que les modes de vies sont différents, les plaisirs sont opposés, il est inutile d'insister.
Du coup même si ce n'est pas marrant, il faut se remettre en quête d'une colocation. Au moins l’expérience est bonne à prendre et vous n’êtes pas dans l'urgence pour retrouver un logement.

Il préférable d'avoir fait le bon choix avant de s'installer, mais bon, c'est plus facile à dire qu'à faire.

Se poser les bonnes questions:
Si vous aimez recevoir du monde, demander vous si c'est possible avant de vous installer.

Pareils si vous fumez, ou aimez prendre souvent l’apéro à la maison.
Si vous avez besoin de calme pour étudier,
Si vous n'aimez pas trop les chats... (Cela se deviendra rapidement p#t%in de chat de Meee#*de !).

Faites-vous la vaisselle après manger ? Ou une fois par semaine quant y 'a plus de vaisselle propre pour faire à manger.
Les chambres sont-elles collées, si oui quelle est la taille de votre ampli ? Êtes-vous un couche-tard ?

Pour éviter les mauvaises surprises, demander aux gens que vous rencontrez, la façon dont ils vivent tous ces détails du quotidien.
Vous saurez directement à quoi vous attendre et même si l'appartement avait l'air génial, bien situé etc..., au moins vous ne perdrez pas votre temps, et vous vous épargnerez beaucoup de prise de tête et autres engueulades.
Ce sont ces petits détails, qui vont prendre des proportions énormes et devenir des obstacles plus tard.
L'important est de savoir on l'on met les pieds, c'est une chose que j'ai appris de coloc en coloc.

De ces expériences, on apprend beaucoup sur les autres et sur soit même. Sur la façon dont on aime vivre.

A chacun de prendre le meilleur de chaque expérience.

Sur ce, amusez vous bien pour votre prochaine Colocation.